Accueil > En direct > Actualités > Mélenchonnades ...

Mélenchonnades ...

28 mars 2012

Sur le blog de JL Mélenchon, le 26/03/2012 :

NB :c’est nous qui soulignons

« [...] A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien. [...] »

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/03/26/une-nouvelle-frontiere-pour-lhumanite/#more-11345

PDF - 87.5 ko
Mélenchonnades
© Partit Occitan 2009 | Contact | Mentions légales | Plan du site