ALPC : L’éparpillement des voix n’a été bénéfique à personne. Dimanche nous voterons Alain Rousset.

Fédération régionale Aquitaine-Limousin-Charente du Partit Occitan

Communiqué de presse – Second tour des élections régionales

 

Nous avions choisi de participer à la liste « Faisons ensemble » pour ce scrutin. Nous remercions tous ceux qui ont voté pour notre liste et aussi nos colistiers pour leur engagement.

Le total des résultats permet de mettre en évidence que le total des voix des listes qui, lors de ce premier tour, portaient des propositions écologistes, régionalistes et novatrices en matière de démocratie, de justice sociale et de développement durable, correspond au résultat obtenu en 2010 par la liste ouverte EELV-RPS.

L’éparpillement des voix, comme nous l’avions prévu, n’a été bénéfique à personne. La preuve en est faite.

Dans plusieurs départements, comme celui des Pyrénées – Atlantiques (meilleur résultat de la Région pour la liste « Faisons Ensemble »), la somme de nos résultats et de ceux d’EELV et de Nouvelle Donne correspond exactement à ce que nous avions fait en 2010.

Sur l’ensemble de la nouvelle Région la droite et l’extrême droite progressent de façon très importante par rapport à 2010. La progression du FN est pour nous un sujet de préoccupation majeur et nous avions argumenté sur la nécessité de faire l’union au premier tour en raison de ce danger. Il est là.

Les régions Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes étaient des régions relativement protégées, elles ne le sont plus.

Pour le second tour de dimanche prochain Nous voterons pour la liste de gauche. Nous ne le ferons pas sans dire et rappeler que nous avons des points de désaccord avec Alain Rousset ( LGV Bordeaux-Dax, aide à des projets tels Center Parc, critères d’aide aux entreprises…). Nous ne pouvons cependant pas prendre le risque de laisser gagner une droite qui souhaite, par exemple, remettre dans la politique régionale la construction de nouveaux axes routiers, qui parle d’alléger les contraintes environnementales…sans oublier nos désaccords profonds sur l’économie, la politique de l’emploi et la politique sociale.

Nous voterons donc pour la liste d’Alain Rousset. Nous le faisons par cohérence politique, sans rien perdre de notre sens critique.

Nous souhaitons que la gauche, dans son ensemble, même si elle limite la casse dans la nouvelle région qui est la nôtre, sache tirer les conséquences de ce premier tour de scrutin. C’est un coup de semonce (un de plus…) un appel à un vrai changement dans la façon de faire de la politique.

 

David Grosclaude, pour le bureau politique régional du Partit Occitan

Las darrièras publicacions / Les dernières publications :

rolloverimagesample