En Provence, barrer la route à l’extrême droite…

Lo 24/10/2015

Anem Òc : Pour Provence-Alpes-Côte d’Azur nous votons Christophe Castaner !

Le Partit Occitan souhaitait une large union des forces écologistes et de gauche qui aujourd’hui gouvernent cette région. En concluant un accord avec le Front de Gauche nos alliés traditionnels d’EELV ont choisi une stratégie nationale anti-austéritaire sans tenir compte des autres facteurs qui fondent l’identité régionale. Cette démarche exclut, de facto, l’enjeu régionaliste que nous portons.

Quel que soit nos jugements, nos désaccords, sur l’action gouvernementale ils n’ont pas à structurer les accords régionaux. Qui peut croire que le résultat de l’élection régionale changera l’action présidentielle ou les orientations gouvernementales ? Enfin nous ne voulons pas oublier que l’action régionale de notre majorité régionale n’a pas cédé au diktat du libéralisme économique prompt à réduire le service public comme l’implication citoyenne.

Par ailleurs le poids de l’extrême droite, derrière laquelle court toute une partie des « républicains », le risque inacceptable de voir tomber notre région dans les filets du FN justifie aussi et à lui seul une union régionale la plus large possible et dès le premier tour.
Pour ces raisons, pour les qualités humaines du candidat, sa capacité à écouter, à intégrer des propositions alternatives, nous rejoignons aujourd’hui le rassemblement mené par Christophe Castaner.

Le Partit Occitan y apportera son engagement en faveur du développement durable, ses valeurs de justice sociale, son respect de la diversité des hommes et des cultures, sa volonté de promouvoir la langue régionale dans la richesse de ses expressions alpine, niçoise et provençale, son désir de construire avec les autres régions occitanes du midi l’Europe et la Méditerranée des régions et des peuples solidaires.

Sylviane Franzetti, Anne Marie Hautant & Hervé Guerrera

Las darrièras publicacions / Les dernières publications :

rolloverimagesample