Patric Roux : « Notre vision de la culture c’est le partage, la pluralité, l’ouverture ».


Patric Roux est tête de liste dans l’Aude pour le rassemblement solidaire, écologiste et citoyen autour du « Projet en commun ». Secrétaire fédéral du Partit Occitan, délégué la culture, aux questions sociales et à l’innovation sociale, il est responsable de programmation artistique et ancien directeur de l’Estivada – Festival interrégional des cultures occitanes.

« Nos régions, qui par le foisonnement des initiatives sont particulièrement vivantes sur le plan culturel, n’ont vu que trop peu la puissance publique accompagner les créateurs, les associations, les initiatives. Du coup, nombre de dynamiques se sont exilées et des inégalités criantes existent : déséquilibre entre métropole et reste du territoire, manque de relais entre amateurs et professionnels, filières inégalement développées, cloisonnement des aides entre création, diffusion et médiation…

Pourtant, la culture est essentielle en termes de création de lien social et de rayonnement économique pour un territoire.

Notre future région est une terre de migration et d’accueil, mais le potentiel de ce creuset culturel et linguistique est mal exploré. La langue occitane et catalane en sont les premières victimes. Ailleurs en Europe, le bilinguisme précoce a pourtant prouvé qu’il ouvrait vers le plurilinguisme, outil indispensable au XXIème siècle.

Pour nous, la question culturelle est au coeur des enjeux de transformation de la société, tout autant que l’économie ou le social. Elle est donc une priorité politique ! Aussi, la Région dotera les cultures régionales d’un budget global de 3€/habitant et par an, au même niveau que la Bretagne ou bien le Pays Basque.

À des politiques fragmentées de « prestige », nous préférerons une action profonde et permanente favorisant la création de chacun, les lieux d’échanges et d’expérimentation, et prenant en compte toutes nos cultures riches de leur complémentarité. Pour autant la Région ne décrétera pas le développement culturel mais l’accompagnera. Notre mission sera de coordonner, soutenir, démocratiser et diffuser sur l’ensemble des territoires. Pour cela, nous nous appuierons sur un Conseil des territoires que nous initierons. Composé des élus issus des intercommunalités, il permettra aux élu-es communaux de co-définir les décisions régionales. Ce conseil sera en lien avec les citoyens. Ses propositions seront mises à l’ordre du jour de l’assemblée régionale.

Nous permettrons, afin de renforcer la démocratie de proximité, aux territoires qui le souhaitent comme la Catalogne Nord et d’autres, de pouvoir proposer et orienter les politiques publiques dans des secteurs clés pour eux.

La mondialisation uniformise l’expression, exclut les savoirs minorisés et 80% des langues du monde sont en danger d’extinction. Cette perte de substance de la « biodiversité humaine » nous est intolérable. Notre région, occitane et catalane, doit retrouver force en ses racines et en sa diversité en s’appuyant sur les textes internationaux les plus ambitieux en termes de droits culturels.

Notre vision de la culture c’est le partage, la pluralité, l’ouverture ».

 

Las darrièras publicacions / Les dernières publications :

rolloverimagesample