Sommet de Pau – L’urgence climatique nous commande de dire non à l’hypocrisie

On ne peut à la fois dire que l’on est conscient de l’urgence climatique et accepter que les pétroliers cherchent de nouveaux moyens pour extraire encore plus de combustibles fossiles.

Cette attitude, qui est celle de nos gouvernants et celle de la plupart des gouvernants du monde, est d’une immense hypocrisie. Elle est le fruit des pressions des grands groupes pétroliers.

Il est urgent de mettre notre intelligence, nos moyens humains, financiers, technologiques au service de solutions alternatives.

Il faut refuser la logique de ceux qui ne veulent pas voir la nécessité du changement profond dont notre société a besoin. Ils ne cherchent qu’à prolonger une aire qui leur permet de faire des profits, toujours plus de profits. Cela au détriment de l’immense majorité de la population du globe puisque c’est le patrimoine environnemental commun qui est gaspillé au profit de quelques uns.

Le coût du bouleversement climatique sera payé par tous.

Nous entrons dans une société où la croissance que nous avons connue n’existera plus. Il faut avoir le courage de le dire.

Le modèle économique que nous proposent aujourd’hui ceux qui pratiquent la fuite en avant est une société qui produit des inégalités de plus en plus grande, du chômage et de la précarité.

Vouloir prolonger ce modèle économique c’est mettre en danger la paix, la sécurité et le bien-être de tous.

Nous serons avec ceux qui refusent ce modèle demain mercredi au Palais Beaumont de Pau. Nous manifesterons pacifiquement avec ceux qui répondront à l’appel de l’ANV-COP21.

David Grosclaude, pour le Partit Occitan 


Contact-presse :

David GROSCLAUDE, secrétaire fédéral du Partit Occitan

06 83 01 19 37 / david.grosclaude@partitoccitan.org

Las darrièras publicacions / Les dernières publications :

rolloverimagesample