Les 35 heures : efficacité économique et progrès social

Lo 15/12/2014

Un projet de rapport d’une commission parlementaire, présidée par un député de centre-droit (UDI), a été diffusé par la presse ces jours-ci.

Cette « COMMISSION D’ENQUÊTE RELATIVE À L’IMPACT SOCIÉTAL, SOCIAL, ÉCONOMIQUE ET FINANCIER DE LA RÉDUCTION PROGRESSIVE DU TEMPS DE TRAVAIL » était chargée de dresser un bilan objectif des 35 heures.

Le texte est consultable en cliquant sur l’image ci-dessous.

Il dresse un constat sans appel :

  1. La réduction du temps de travail est une évolution historique et générale qui s’inscrit dans une tendance mondiale
  2. La réduction du temps de travail est le résultat d’une véritable demande sociale
  3. En France, la mise en oeuvre de cette réduction s’est faite sans perte de salaire
  4. La mise en oeuvre des 35 heures a entraîné la réduction du chômage
  5. La mise en oeuvre des 35 heures a permi de créer des emplois
  6. La mise en oeuvre des 35 heures a permi d’améliorer la productivité
  7. Les responsables industriels ne souhaitent pas remettre en cause les 35 heures
  8. Les 35 heures n’ont pas occasionné de surcoût sur les finances publiques
  9. Les 35 heures ont été un facteur de progrès social
  10. Une réflexion doit être menée pour améliorer certains effets néfastes, sans remettre en cause la durée du travail hebdomadaire

Las darrièras publicacions / Les dernières publications :

rolloverimagesample