La loi est-elle faite pour tout le monde ?

Pourquoi le rectorat de Limoges ne s’intéresse t-il pas à l’enseignement de l’occitan ? Pourquoi ne respecte- t-il pas la loi, tout simplement ?

Le rectorat de Limoges ne veut pas mettre en place un Conseil Académique des Langues Régionales. Pourtant dans la Région Limousin, bientôt intégrée à une nouvelle région, on y parle l’occitan. On l’enseigne malheureusement très peu…trop peu.

Le décret e 2001 intégré au Code de l’Éducation, indique bien que ce conseil académique des langues régionales doit être mis en place par les recteurs. La liste des académies qui ont cette obligation se trouve dans un arrêté publié en 2002, et Limoges est dans la liste. Il s’agit d’un organe de concertation qui a pour objectif le développement de l’enseignement de la langue régionale. Par ailleurs, le rectorat doit établir un plan académique pour le développement de la langue régionale. Est-il nécessaire d’attendre quatorze
ans pour se conformer à la loi ?

La région Limousin est une région où notre langue est encore vivante. Il est vrai qu’elle ne le restera pas longtemps si les responsables de l’Éducation Nationale n’assument pas leurs responsabilités et n’appliquent pas la loi !

La nouvelle carte des régions fera que le territoire du Limousin sera dans la même région que l’Aquitaine qui a mis en place une politique publique pour l’occitan (convention région rectorat, bourses pour les étudiants, développement de l’enseignement bilingue public…).

Beaucoup de personnes en Limousin comptent sur le fait que l’on s’inspirera de ce qui a été fait en Aquitaine pour que se débloque enfin cette situation de non respect de la loi
républicaine.

 

David Grosclaude, tête de liste dans les Pyrénées-Atlantique

Pour la liste « Faisons Ensemble »

Las darrièras publicacions / Les dernières publications :

rolloverimagesample