Manuel Valls et la langue occitane

Lo 19/12/2014

Manuel Valls et la langue occitane

Le premier ministre, Manuel Valls, a annoncé hier en Bretagne que le délai de reconnaissance et de contractualisation par l’État des écoles associatives qui enseignent en breton, Diwan, serait ramené de cinq ans à 18 mois.

L’Associacion deus Elegits Occitans / association des élus occitans se réjouit de cette annonce. Que l’enseignement en breton soit facilité est une excellente chose.  Nous attendons maintenant  que la même mesure soit annoncée et appliquée pour les écoles Calandreta, écoles associatives qui enseignent en occitan. Une telle mesure serait conforme aux principes d’égalité républicaine.

Après la loi de rénovation de l’école qui reconnait dans son article 40 l’enseignement bilingue, nous ne pouvons que souhaiter que le premier ministre donne un nouvel élan à l’enseignement en occitan, que ce soit dans le cadre de l’Éducation Nationale ou dans le cadre des écoles associatives laïques que sont les Calandretas.


Manuel Valls e la lenga occitana

Lo prumèr ministre, Manuel Valls, qu’anonciè ger en Bretanha que lo temps per la reconeishença e la contractualizacion de las escòlas bretonas Diwan passarà de cinc ans a 18 mes.

L’Associacion deus elegits Occitans se regaudeish d’aquera anóncia . Que l’ensenhament en breton sia facilitat ei ua causa hòrt positiva. Qu’esperam adara que la medisha decision sia anonciada e aplicada per las escòlas associativas Calandreta qui ensenhan en occitan. Ua tau mesura que seré confòrma aus principis d’egalitat republicana.

Après la lei de renovacion de l’escòla qui reconeish en lo son article 40 l’ensenhament bilingüe, que podem sonque desirar que lo prumèr ministre balhe un balanç navèth a l’ensenhament en occitan, que sia en l’encastre de l’Educacion Nacionala o en l’encastre de las escòlas associativas e laïcas Calandreta.

David Grosclaude
Président de l’Association des élus occitans

Las darrièras publicacions / Les dernières publications :

rolloverimagesample