Archives de catégorie : Comunicats

Les mauvaises langues enterrent la charte européenne au sénat

Le sénat, qui est censé représenter les territoires où sont parlées les langues régionales, vient de refuser, ce mardi 27 octobre, le débat sur la ratification de la charte. Selon les sénateurs, le projet de loi constitutionnelle visant à faire évoluer la constitution serait contraire à la constitution : un comble ! Avec un raisonnement pareil, la notion de parité en politique n’aurait jamais pu être intégrée par exemple.

Quand des dizaines de milliers de défenseurs des langues régionales manifestent le samedi 24 octobre pour leur langue, le sénat leur répond qu’ils ont le droit de parler leur langue à la maison, mais pas dans la maison commune. La république s’ampute ainsi d’une richesse culturelle, la France, pays des droits de l’Homme, défenseuse de la diversité culturelle de par le monde n’arrive pas à se mettre au niveau des 25 autres Etats européens qui ont ratifié cette charte. Pour faire diversion, les sénateurs de droite ont déposé en début de semaine une proposition de loi sur les langues régionales. Cette manœuvre n’a trompé personne, cette proposition ne débouchera sur rien. Mais si la ratification de la charte reste bloquée une 16ème année supplémentaire, le gouvernement peut en revanche déposer un projet de loi sur les langues régionales comme le suggérait le rapport du comité consultatif mis en place par Aurélie Filippetti. Il dispose de la majorité à l’Assemblée Nationale pour cela.

Le Partit Occitan appelle les représentants des différentes langues régionales et les parlementaires favorables à se coordonner pour que ce nouveau projet de loi puisse voir le jour très prochainement.

Guilhèm Latrubesse, secrétaire fédéral

Gerard Onesta e Monde Novèl s’engatjan per l’occitan / Gérard Onesta et Nouveau Monde s’engagent pour l’occitan

Comunicat de Monde Novèl amb Gerard Onesta

Serem deman a Montpelhièr per manifestar per la defensa de las nòstras lengas e culturas, de nòstra region a l’encòp occitana e catalana. Avèm capitat a-n aquel consènsus de prepausicions, basat sus las contribucions ciutadanas recebudas, e sus la consultacion dels actors, militants e promotors de nòstra identitat.

Aqui juntas las nòstras prepausicions.

000112143309_1508268022824064_8022861282223145633_n

Air France : tomber la chemise !

Comunicat

Air France : Tomber la chemise ! 

 

Comment être surpris par la rudesse des salarié-es d’Air France qui ont fait « tomber la chemise » du DRH de l’entreprise ?
Nous dénonçons le traitement médiatique de ces événements, qui passe sous silence les origines de ces violences : une violence sociale sans précédent commise à l’encontre de salariés, soumis à des rythmes de travail toujours plus effrénés, à des réductions continues d’effectifs, à une absence flagrante de dialogue de la part de la direction.
Hier jeudi 8 octobre, plusieurs rassemblements ont mobilisé des milliers de salariés pour défendre les salaires, l’emploi et les conditions de travail.
Face à l’incapacité du gouvernement à répondre à ces urgences sociales, des initiatives se mettent en place dans diverses régions occitanes pour construire collectivement des alternatives dans le cadre des élections régionales. Le Partit Occitan invite les citoyennes et les citoyens à y prendre part, pour construire, en régions, les bases d’une alternance véritable.

David Escarpit

Secrétaire fédéral du Partit Occitan

Pron de mesprètz ! DI-GNI-TAT ! Manifestation pour la langue occitane à Montpellier (bilingue)

Comunicat

Lo 09/10/15

Assez de mépris : DI-GNI-TE ! Manifestation pour la langue occitane à Montpellier 

[version en occitan ci-dessous]

 A l’heure où les promesses peinent à se concrétiser, alors que, plus que jamais, la langue et la culture occitanes sont menacées et méprisées, le Partit Occitan appelle tous les occitanistes et les défenseurs de la diversité culturelle à rejoindre la manifestation « ANEM OC » qui se déroulera le 24 octobre 2015 à Montpellier. En 2012 à Toulouse, 30 000 personnes s’étaient retrouvées à la veille de l’élection présidentielle. En 2015, nous serons encore plus nombreux !

Assez de mépris pour notre langue, exigeons la dignité et le respect des promesses !

 

Pron de mesprètz ! DI-GNI-TAT !

MANIFESTACION PER LA LENGA OCCITANA A MONTPELHIER (J-5)

 

Quora lei promessas penan de trobar concretizacion, mentre que, mai que jamai, lenga e cultura occitanas son mesprezadas, lo Partit Occitan crida au recampament de  totei leis occitanistas e aparaires de la diversitat culturala per la manifestacion « ANEM OC » que se debanarà lo 24 d’Octobre 2015 a Montpelhier, a 14 oras. En 2012 a Tolosa, 30 000 personas s’èran retrobadas a la velha de l’eleccion presidenciala. En 2015, serem encara mai nombros !

 

Pron de mesprètz per nòstra lenga ! Exigem DIGNITAT e RESPECT dei Promessas !

ANEM OC PER LA LENGA OCCITANA

Assez de mépris pour notre langue : DI-GNI-TE !

Tract recto

Plus d’info : http://www.anem-oc.org/

Attaché de presse :

Renaud SAVY : 06 42 50 34 84 / premsa@partitoccitan.org

Assez de mépris : DI-GNI-TE ! Manifestation pour la langue occitane à Montpellier

A l’heure où les promesses peinent à se concrétiser, alors que, plus que jamais, la langue et la culture occitanes sont menacées et méprisées, le Partit Occitan appelle tous les occitanistes et les défenseurs de la diversité culturelle à rejoindre la manifestation « ANEM OC » qui se déroulera le 24 octobre 2015 à Montpellier. En 2012 à Toulouse, 30 000 personnes s’étaient retrouvées à la veille de l’élection présidentielle. En 2015, nous serons encore plus nombreux !

Assez de mépris pour notre langue, exigeons la dignité et le respect des promesses !

10h30 : Ouverture du village occitan sur l’Esplanade Charles de Gaulle

14h00 : Depart du cortège

Affiche V4

ANEM OC PER LA LENGA OCCITANA

Assez de mépris pour notre langue : DI-GNI-TE !

 

Plus d’info : http://www.anem-oc.org/

Inondations en Provence : Pron de Beton – Assez de béton!

Comunicat

 

Le relief de notre région, la concentration urbaine sur la bande littorale, l’artificialisation et le bétonnage excessif des sols ont transformé en drame un épisode orageux particulièrement violent. Si notre compassion et notre solidarité vont, au premier chef, aux victimes, le Partit Occitan demande qu’on tire toutes les conséquences de cette tragédie.
Le dérèglement climatique va, les spécialistes le disent, hélas multiplier les épisodes de ce type. Aussi nous en appelons à l’arrêt des constructions en zones inondables, à la fin de l’urbanisation extensive, au respect des zones agricoles et naturelles tout particulièrement dans la plaine du Var.

 

Les plans de prévention des risques doivent devenir des enjeux citoyens portés et acceptés par tous. Les appétits des promoteurs, des bétonneurs et autres aménageurs fous ne doivent plus mettre en danger les populations!

Hervé Guerrera – Anne-Marie Hautant

Conseillers Municipaux d’opposition d’Aix-en-Provence et communautaire d’Orange

Conseillers Régionaux

Secrétaire fédéraux du Partit Occitan

Òc a Occitània ! Oui à l’Occitanie !

Notre région traverse une crise d’identité importante due à un grand nombre de bouleversements auxquels s’ajoutent selon l’INSEE un chômage persistant et une pauvreté plus prégnante qu’ailleurs (Taux de pauvreté communaux – INSEE 2015).

Crise d’identité, crise sociale : les conditions sont réunies pour que la citoyenneté se délite et l’extrême droite progresse. Ce que nous constatons toutes et tous.

Aujourd’hui, le nom de la future Région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, et donc une part de son identité, est au cœur du débat public. Question qui n’est pas secondaire : renforcer le sentiment d’appartenance régionale c’est renforcer le dynamisme et les solidarités locales. C’est aussi faciliter l’intégration des nouveaux arrivants. Plusieurs quotidiens régionaux proposent un vote numérique qui place « Occitanie » largement en tête des suffrages sur plus de 100 000 votants, très loin devant des appellations aussi incongrues que Sud de France ou Septimanie  !

Au Partit Occitan, nous nous réjouissons qu’Occitanie soit présent dans le futur nom. C’est à nos yeux l’affirmation d’une identité régionale réelle, fondée historiquement, porteuse de sens et de cohésion. Se rassembler sous le nom d’Occitanie c’est aussi vouloir une démocratie régionale plus vivante, plus proches des citoyens et capable de mieux répondre au besoin de démocratie auquel nous aspirons.

Pour autant, l’Occitanie ne peut se réduire à la future Région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Elle est par définition le pays de la langue d’oc et comprend également à grand trait Provence, Auvergne, Limousin et Aquitaine. Aussi, nous souhaitons qu’y soit adjoint un adjectif respectueux des autres terres occitanes comme Occitanie-Sud ou encore Occitanie-Centrale…

C’est le Conseil d’Etat qui tranchera cette question en 2016. Scandale s’il en est que l’Etat invalide notre capacité à décider ici ce que nous souhaitons pour nous-mêmes alors qu’il prétend rendre majeures les Régions.

Patric Roux, pour la fédération régionale

Lo dever d’arcuélher – Occitania, tèrra d’accuèlh e de convivencia

Desempuish quauques mes e enqüèra mei desempuish quauques setmanas, imatges òrres qu’an sensibilisat la populacion europèa. Detzenats de milierats de personas que s’arronçan a las nostas termièras entà huéger la guèrra, la dictatura e la misèria. Votz que’s hèn enténer entà’ns brembar lo noste dever de saber arcuélher. Lo Partit Occitan mescla la soa votz a totas aqueras votz.

Qu’avem lo dever d’arcuélher solide, mes tanben lo dever d’espiar lo monde tau com ei. Non podem pas denegar la realitat o essajar, com ac hèn quauques uns, de cercar faussas solucions qui’ns permeterén d’escapar au noste dever d’arcuélher.

Temptar d’opausar las populacions europèas qui son tocadas per la crisi a aqueths milierats de refugiats qui arriban a las nostas termièras qu’ei criminau.

E i avaosse un imatge tarrible per l’aviéner que seré plan l’imatge d’ua Euròpa qui’s seré embarrada sus se-medisha, dens l’incapacitat d’espiar lo monde tau com ei, tau com l’avem hèit tanben. Qu’avem la nosta part de responsabilitat en la situacion de uei. Que devem assumir la nosta part, shens culpabilitat, mes dab dignitat en arcuélher los qui n’an pas mei arren

 

David Grosclaude

Secretari federal

Conselhèr regional d’Aquitània

Partit Occitan

Le devoir d’accueillir – Occitanie, terre d’accueil et de « convivencia »

Depuis quelques mois, et encore plus depuis quelques semaines, des images terribles ont sensibilisé la population européenne. Des dizaines de milliers de personnes se pressent à nos frontières fuyant la guerre, la dictature et la misère.

Des voix s’élèvent pour nous rappeler notre devoir d’accueillir. Le Parti Occitan mêle la sienne à toutes ces voix.

Devoir d’accueillir bien sûr mais aussi devoir de regarder le monde tel qu’il est. Nous ne pouvons nier la réalité ou tenter de l’effacer comme certains veulent le faire en cherchant des mauvaises solutions pour échapper à notre devoir d’accueillir. Tenter d’opposer les populations européennes qui souffrent de la crise à ces milliers de réfugiés qui arrivent sans rien à nos frontières est criminel.

S’il y a avait une image terrible pour l’avenir ce serait bien celle d’une Europe qui se serait refermée sur elle-même, incapable de regarder le monde tel qu’il est, tel que nous l’avons fait. Nous avons notre part de responsabilité face à la situation actuelle. Nous devons en assumer notre part, sans culpabilité mais avec dignité donc en accueillant ceux qui n’ont plus rien.

 

David Grosclaude

Secrétaire fédéral

Conseiller régional d’Aquitaine