Archives de catégorie : Per region

N’opposons pas les catalans aux occitans

Un recours catalan devant le conseil constitutionnel est en cours contre le nom Occitanie. S’il nous parait normal de défendre la spécificité catalane, la méthode utilisée est contre-productive puisqu’elle oppose les catalans aux occitans. C’est aussi une attaque frontale contre la démocratie et le vote des citoyens.

Comment trouver une autre voie pour valoriser nos deux cultures et éviter une situation perdante-perdante où elles se retrouveraient toutes deux niées ? Cela ferait le jeu de ceux qui s’opposent à la diversité culturelle et linguistique dans notre république.

Si l’on observe ce qui se passe de l’autre côté des Pyrénées, nous voyons que le Val d’Aran, territoire occitan dans la Generalitat de Catalunya, bénéficie d’un statut d’autonomie spécifique. C’est même un des statuts les plus avancées en Espagne. Cela leur permet d’assumer les politiques publiques localement, en phase avec les citoyens, sans avoir tout imposé de Barcelone ou de Madrid.

Comme pour le Pays Basque nord ou la Corse, nous souhaitons donc faire avancer nos institutions pour que les catalans du nord puissent avoir les outils nécessaires afin de décider de leurs politiques locales. Cela peut passer par l’émergence d’une institution pays catalan. C’est aux catalans de décider de leur avenir, mais ils ne peuvent pas sabrer l’avenir des occitans.

Guilhem Latrubesse, Secrétaire Fédéral du Partit Occitan

Région OCCITANIE : Intervention de Patric ROUX

Madame la Présidente, chers collègues,
Proposer un nom pour notre nouvelle région, sur la base de la procédure que vous avez choisie, était un acte difficile et loin d’être anodin. Vous auriez pu faire le choix de ne pas ouvrir en grand format ce débat et du coup, passer à côté de l’essentiel : la consultation citoyenne !
Mais la démocratie est un chemin parsemé d’embuches et de pièges… Il n’est qu’à entendre ceux qui n’ont de cesse d’en minimiser la portée : 204 000 participants à cette consultation serait un échec !
Alors qu’un échantillon politique national, jugé représentatif, est établi sur la base de 1000 personnes…
Soyons sérieux, chacun sait bien qu’au-delà de 1000 personnes, les tranches suivantes viennent confirmer, voire amplifier une tendance réelle et profonde.
204 000 est un bon résultat. D’autant plus quand la question du nom de la Région peut apparaître secondaire face aux difficultés que vivent bon nombre de nos concitoyens. Il n’en est rien. Cette question relève du Vivre-Ensemble. Elle ouvre un destin commun ! C’est en mettant en oeuvre cette consultation que vous avez choisi de rassembler, de fédérer afin que nous puissions faire société, et je vous en remercie ainsi que Gérard Onesta, notre Président du Bureau de l’Assemblée. Occitanie, ce joli nom comme le dit Martin Malvy, est arrivé en tête de la consultation, et c’est celui que vous nous proposez aujourd’hui d’adopter, avec la possibilité légale de le dire et de l’écrire « Occitània » ! Ce nom rassemble parce qu’il est porteur d’universalités : c’est ici, sur nos terres occitanes que fut pensée et érigée le concept de la Convivéncia, c’est-à-dire du vivre-ensemble. C’est ici que fut pensé le concept de Paratge : l’égalité et le respect de l’autre quel que soient sa religion, son sexe, sa race, son origine sociale… Ces mots qui vont bien à la terre de Jaurès ! En proposant Occitanie, Madame la Présidente, vous ouvrez la voie du réchauffement culturel !
Certains, mal informés ou bardés de représentations d’un autre temps, prétendent que ce nom serait mauvais pour notre rayonnement et notre capacité exportatrice ? Qui a pensé à poser la question aux dirigeants de l’Occitane en Provence ? Qui a pensé à poser la question aux centaines d’entreprises qui, ici, ont cette référence dans leur nom ? Ils sont nombreux ceux qui citent Césaire (Aimé Césaire) sans jamais l’avoir lu, ils sont aussi nombreux ceux qui tentent de tordre la réalité pour l’adapter à leurs représentations ! Certains menacent même la souveraineté de notre Assemblée !
D’autres, comme Alain Rousset, Président du Grand Duché d’Aquitaine, pardon, de la Nouvelle Aquitaine, râlent et nous rappellent à l’ordre : l’Occitanie ne se limite pas à l’espace de notre seule région. Cela est juste ! Et ce n’est pas l’occitaniste que je suis qui va dire le contraire. Mais qui donc l’a empêché de le proposer ? Qui l’a empêché de consulter ? Évidemment personne sinon lui-même !
Et ce joli nom d’Occitanie nous donnera l’occasion de lui indiquer qu’il nous confère une grande responsabilité vis à vis des autres territoires de langue occitane… Ce que nous faisons déjà au sein de l’Office Public, ce que nous ferons dès demain au sein de la Charte interrégionale de développement de l’Occitan pour laquelle notre région a oeuvré et oeuvrera.
Madame la Présidente, je le dis, je n’ai qu’un seul regret : il concerne nos amis Catalans. Ne représentant que 8 % de la démographie régionale et malgré une participation plus forte qu’ailleurs, il était bien difficile que ressorte dans le peloton de tête le nom de Pays Catalan.
Ne leur tournons pas le dos. Au contraire, accélérons la tenue de notre engagement autrement plus important en faveur de la création d’un Office de la langue catalane. Mettons- les au coeur de notre Eurorégion. Poussons pour un nom autrement plus évocateur que Pyrénées-Orientales. Madame la Présidente, je sais pouvoir vous faire confiance pour votre engagement sur ces questions car je l’affirme ici pour nos amis catalans et tous ceux qui nous observent en ce moment historique : jamais le dialogue, l’échange, l’ouverture, la prise en compte, la volonté d’agir, sur le fond, en faveur de nos langues et cultures régionales n’ont connus une telle réalité dans notre région. Agissons ensemble !
Visca Catalunya ! Visca Occitània !

Notre région s’appelle Occitanie

Les élus régionaux viennent d’entériner le choix citoyen qui s’était porté massivement vers Occitanie. Les terres de Jaurès ont enfin un nom qui est porteur des idéaux de Convivencia (vivre ensemble) et de Paratge (respect de la différence). Le sous-titre géographique Pyrénées-Méditerranée vient compléter ce nom.

Le nom complémentaire « pays catalan » qui représentent près de 8% du territoire, a logiquement recueilli insuffisamment de suffrage pour être en tête. Cependant, l’affirmation d’un engagement pour un office public de la langue catalane est un premier gage de reconnaissance de leur spécificité.

Le président de la région Nouvelle Aquitaine a manifesté son attachement pour l’occitan également, il sera donc invité à s’engager pour l’interrégionalité avec les autres régions occitanes.

Cet avis sera maintenant adressé au gouvernement et il restera au conseil d’Etat d’ici le 1er octobre de faire en sorte que la parole des citoyens tout comme le vote élus locaux soit tous deux respectés.

Patric Roux, Conseiller Régional du Partit Occitan

Guilhem Latrubesse, Secrétaire Fédéral du Partit Occitan

Communiqué : LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax

Le projet GPSO est une aberration économique et écologique. C’est le renforcement du centralisme.

La signature par le secrétaire d’État aux transports de la Déclaration d’Utilité Publique concernant les LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax est incompréhensible.

La commission d’enquête publique avait rendu un avis défavorable sur ce projet. Les arguments économiques et écologiques qui montrent que c’est une aberration se sont accumulés et pourtant l’État veut passer outre. Rien ne plaide en faveur de ces lignes si ce n’est l’entêtement de quelques notables qui ne veulent pas se dédire.

On nous annonce ce projet GPSO à 9 milliards d’euros alors que l’on a pas encore la moindre idée de la façon de mettre en place un financement. On sait aussi que les factures des LGV sont en général beaucoup plus élevées que le prix annoncé. Ces chantiers connaissent systématiquement des dépassements très importants. L’argent qui serait engagé sur ce projet n’irait pas ailleurs. Nous savons depuis longtemps ce que sont les priorités en matière de rail. De très nombreux rapports l’ont dit. Cet entêtement à se ruiner pour la très grande vitesse empêche le développement du train du quotidien, du train dont ont besoin les habitants de nos régions pour se déplacer chaque jour. C’est aussi une entrave au mantien des lignes dites d’équilibre du territoire, en général des transversales qui ne mènent pas systématiquement à Paris.

Le tout LGV est une chimère et un renforcement du centralisme.

Ce projet est ruineux et ne profitera qu’à une minorité. Il ne peut avoir aucune justification environnementale et écologique. Le gain de temps comparé au coût monstrueux du projet est ridicule.

Encore une fois on tente de passer en force sur un projet dons la société ne veut pas.

David Grosclaude, Partit Occitan

Christian Troadec à Bayonne

Christian Troadec, maire de Carhaix, candidat à l’élection présidentielle, sera à Bayonne le vendredi 10 juin, pour clôturer sa tournée ouest-occitane.

Une conférence de presse sera organisée à 12h00. Vous pourrez y rencontrer Christian Traodec et lui poser vos questions (le lieu de la conférence sera publié prochainement sur cette page).

Voici quelques unes des dernières prises de position de Christian Troadec :

  • Christian Troadec est le SEUL maire à avoir pris position publiquement contre les JO 2024 dans la capitale, estimant qu’il ne s’agissait de rien d’autre que du renforcement du centralisme. LIRE LA LETTRE REMISE A ANNE HIDALGO
  • Christian Troadec est le seul candidat à exiger le retrait de la dite « loi travail » tout en proposant des assises régionalisées de la rénovation sociale. LIRE LA PROPOSITION

Plus d’information : www.christiantroadec2017.fr

David Grosclaude, directeur de campagne

Visite de Christian Troadec en Béarn

Christian Troadec, maire de Carhaix, candidat à l’élection présidentielle, sera en Béarn le jeudi 9 juin, dans le cadre de sa tournée ouest-occitane.

Une conférence de presse se tiendra à Pau à 17h00 et une réunion publique à Billère à 20h30. Christian Troadec se présentera et répondra à vos questions.

Voici quelques unes des dernières prises de position de Christian Troadec :

  • Christian Troadec est le SEUL maire à avoir pris position publiquement contre les JO 2024 dans la capitale, estimant qu’il ne s’agissait de rien d’autre que du renforcement du centralisme. LIRE LA LETTRE REMISE A ANNE HIDALGO
  • Christian Troadec est le seul candidat à exiger le retrait de la dite « loi travail » tout en proposant des assises régionalisées de la rénovation sociale. LIRE LA PROPOSITION

Plus d’information : www.christiantroadec2017.fr

David Grosclaude, directeur de campagne

20160609 - Troadec Béarn

Christian Troadec dans les Hautes-Pyrénées

Christian Troadec, maire de Carhaix, candidat à l’élection présidentielle, sera dans les Hautes-Pyrénées à Tarbes le jeudi 9 juin, dans le cadre de sa tournée ouest-occitane.

Vous trouverez prochainement sur cette page le lieu du rendez-vous de 14h00 au cours duquel Christian Troadec se présentera et répondra à vos questions.

Voici quelques unes des dernières prises de position de Christian Troadec :

  • Christian Troadec est le SEUL maire à avoir pris position publiquement contre les JO 2024 dans la capitale, estimant qu’il ne s’agissait de rien d’autre que du renforcement du centralisme. LIRE LA LETTRE REMISE A ANNE HIDALGO
  • Christian Troadec est le seul candidat à exiger le retrait de la dite « loi travail » tout en proposant des assises régionalisées de la rénovation sociale. LIRE LA PROPOSITION

Plus d’information : www.christiantroadec2017.fr

David Grosclaude, directeur de campagne

AUCH : rencontrez Christian Troadec !

Venez rencontrer Christian Troadec, maire de Carhaix, candidat à l’élection présidentielle, à Auch le jeudi 9 juin, dans le cadre de sa tournée ouest-occitane.

Nous vous donnons rendez-vous à 10h15 au Café Gascon. Christian Troadec se présentera et sera à votre disposition pour répondre à vos questions.

Voici quelques unes des dernières prises de position de Christian Troadec :

  • Christian Troadec est le SEUL maire à avoir pris position publiquement contre les JO 2024 dans la capitale, estimant qu’il ne s’agissait de rien d’autre que du renforcement du centralisme. LIRE LA LETTRE REMISE A ANNE HIDALGO
  • Christian Troadec est le seul candidat à exiger le retrait de la dite « loi travail » tout en proposant des assises régionalisées de la rénovation sociale. LIRE LA PROPOSITION

Plus d’information : www.christiantroadec2017.fr

David Grosclaude, directeur de campagne

20160609 - Troadec Auch

Toulouse : réunion publique de Christian Troadec

Christian Troadec, maire de Carhaix, candidat à l’élection présidentielle, organisera une réunion publique à Toulouse le mercredi 8 juin, dans le cadre de sa tournée ouest-occitane.

Nous vous donnons rendez-vous à 18h30 à la salle Castelbou. Christian Troadec se présentera et sera à votre disposition pour répondre à vos questions.

Voici quelques unes des dernières prises de position de Christian Troadec :

  • Christian Troadec est le SEUL maire à avoir pris position publiquement contre les JO 2024 dans la capitale, estimant qu’il ne s’agissait de rien d’autre que du renforcement du centralisme. LIRE LA LETTRE REMISE A ANNE HIDALGO

Plus d’information : www.christiantroadec2017.fr

David Grosclaude, directeur de campagne

Affiche Toulouse

Christian Troadec en visite dans le Lot

Christian Troadec, maire de Carhaix, candidat à l’élection présidentielle, sera de passage dans le Lot le mercredi 8 juin, dans le cadre de sa tournée ouest-occitane.

Nous vous invitons à une rencontre et une conférence de presse à la Brasserie Le Bordeaux de Cahors à 14h30. Christian Troadec se présentera et sera à votre disposition pour répondre à vos questions.

Voici quelques unes des dernières prises de position de Christian Troadec :

  • Christian Troadec est le SEUL maire à avoir pris position publiquement contre les JO 2024 dans la capitale, estimant qu’il ne s’agissait de rien d’autre que du renforcement du centralisme. LIRE LA LETTRE REMISE A ANNE HIDALGO

Plus d’information : www.christiantroadec2017.fr

David Grosclaude, directeur de campagne

20160608 - Troadec Cahors